Qui doit signer le bail de location ?

Que ce soit pour le propriétaire ou le locataire , c’est une étape obligatoire avant de pouvoir procéder à la location d’un appartement : signer le bail. Le contrat de location est le nom qui fait référence au bail, qui fait appel à la fois au propriétaire — le propriétaire — et au locataire. Cependant, depuis la loi ALUR de 2014 , la signature d’un bail est obligatoire pour chaque bail. Et si vous avez parfois tendance à signer le bail très rapidement, il est important de connaître les règles et conditions qui régissent ce document indispensable. Celles-ci sont les mêmes que celles appliquées en cas de problèmes, de prolongation ou de résiliation du bail. Pour en savoir plus, voici tout ce que vous devez savoir avant de signer un bail.

A voir aussi : Comment payer moins d'impôts en France ?

L’ essence de la Dossier :

  • Renseignez-vous sur les articles obligatoires à inclure dans un bail
  • Cas de résiliation du contrat de location

Qui doit signer le bail ?

Le bail est un document qui s’adresse au propriétaire et à son locataire. Dans tous les cas, le bail doit être signé par les deux parties, qu’une ou plusieurs personnes soient impliquées . Si le propriétaire est un couple marié, une seule signature est suffisante, tandis que si l’appartement est indivis, alors tous les individuateurs devront signer.

A lire aussi : Comment se déclarer LMP ?

Dans le cas où le locataire est un couple marié ou accordé, la même règle s’applique : une seule des deux signatures suffit, et les deux membres du couple deviennent copropriétaires du bail . Par conséquent, vous êtes tenu d’informer chacun d’eux séparément de chaque changement de Conditions de location ou autres informations à informer concernant le logement.

D’ autre part, chaque membre du couple pour les couples revenus doit signer sa signature sur le bail . Si un seul des cohabitats signe le bail, il est le seul propriétaire du bail et son conjoint n’a pas droit à l’appartement. Si le propriétaire du bail quitte le bail, son partenaire est également obligé de partir. Si le signataire du bail ne paie pas son loyer, le partenaire n’a pas non plus à payer les loyers impayés. Dans un tel cas, en tant que propriétaire, il est préférable d’inclure les deux membres du couple dans le bail.

Après tout, avec les colocataires, chaque colocataire doit signer le bail . Dans tous les cas, chaque signataire du bail — propriétaire et locataire — doit alors avoir sa propre copie du bail. reçu. Dans ce cas, vous pouvez également avoir besoin de plusieurs garants, autant qu’il y a des locataires, surtout s’ils sont étudiants.

Qu’ est-ce qui doit être inclus dans le contrat de location ?

Il appartient au propriétaire de délivrer le bail. Depuis août 2015, la loi ALUR prévoit un bail type qui, conformément à la loi du 6 juillet 1989, contient plusieurs mentions obligatoires. Il est donc important de vérifier l’existence de ces mentions avant de les signer .

Le bail doit comprendre :

  • Le nom
  • L’ adresse
  • Le numéro de téléphone du propriétaire et de tous les propriétaires de crédit-bail

Le bail doit également décrire l’appartement :

  • Nombre de chambres et leur destination (chambre, cuisine, salle de bains…)
  • salon de l’appartement

Chez E-Gérance, nous vous suggérons d’ajouter ce Point accorder une attention particulière pour s’assurer que la description correspond à la réalité.

Les conditions du bail doivent également être mentionnées :

  • Date de début du contrat
  • la date de fin du bail,
  • Les règles pour la prolongation du bail
  • Conditions de résiliation

Évidemment, le montant du loyer et les honoraires doivent être indiqués dans le bail , ainsi que les conditions de paiement (mensuelles, trimestrielles…). Un point nécessitant une réévaluation du loyer doit également être inclus dans le bail. De même, dans le cas d’un loyer impayé, vous devez fournir une clause ponctuelle pour résilier le bail dès que le locataire cesse de payer.

Le bail doit également préciser le montant de l’acompte et les conditions de son paiement (chèque, espèces…) . Cela peut être ne peut pas être plus d’un mois de loyer sans les frais. Il sera retourné au départ du locataire, si ce dernier n’a pas dégradé les locaux.

Si vous avez terminé ou prévu des travaux depuis le dernier bail, le type et la portée des travaux doivent être inclus dans le bail. Le locataire sera informé de tout travail de rénovation ou d’amélioration qui sera effectué dans les mois à venir.

Il est également nécessaire de savoir quels sont les droits et obligations de chacune des parties en ce qui concerne l’entretien et la réparation des logements. Cela concerne l’entretien de la chaudière et d’autres travaux mineurs.

Enfin, le bail doit comprendre :

  • Inventaire précis, à l’entrée et à la sortie de l’appartement
  • Diagnostic immobilier obligatoire
  • Dans le cas d’un stock meublé du stock dans le appartement équipement existant et son état

Comment puis-je annuler un bail ?

Les conditions de résiliation du contrat de location diffèrent en fonction du type d’hébergement et de la situation des locataires. En général, il est toujours plus facile pour le locataire de résilier le bail que pour un propriétaire. En fait, dans un appartement loué vide, le locataire peut résilier le bail à tout moment avec un préavis de 3 mois (dans certains cas réduit à un mois).

Pour annuler cela, le locataire doit vous envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception ou la signification par un huissier de justice.

En tant que propriétaire, vous ne pouvez donner des vacances à votre locataire qu’à l’expiration du bail. Un préavis quotidien de 6 mois est obligatoire. Vous ne pouvez le faire que dans certains cas :

  • Si vous vendez la propriété
  • Si vous voulez continuer pour accueillir un être cher ou même y vivre
  • En cas de raison légitime telle que le non-paiement du loyer
  • Si le locataire provoque du bruit
  • Si vous remarquez des dommages importants à la propriété
  • Si le locataire ne se conforme pas à l’une des conditions de location

En tant que propriétaire, vous devez également envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception ou un huissier de justice à tous les locataires. Notez qu’il est important de respecter les délais si la résiliation du bail fait suite à votre désir de vivre dans l’hébergement ou de rester chez un être cher.

Enfin, dans le cas d’un logement meublé, le délai de préavis pour le locataire est réduit à 1 mois et pour le propriétaire à 3 mois.