Achat de bien immobilier : les questions à se poser

L’achat d’un bien immobilier, que ce soit pour une résidence principale ou pour un investissement, mérite une étude au préalable. En effet, plusieurs critères sont à prendre en compte. Mais il y a aussi des détails qui peuvent modifier entièrement le projet. Lorsque vous allez acheter un bien immobilier, voici une liste de questions à vous poser.

Quand acheter ?

Le prix de l’immobilier n’est jamais stable. En une année, il peut connaître une hausse considérable, tout comme la possibilité de faire une bonne affaire. Il faut alors avoir une idée de l’évolution du prix, qu’importe le type de bien que vous souhaitez acquérir.

Lire également : Acheter un bien immobilier : comment estimer ses frais de notaire ?

D’autre part, notez que les prix affichés dans les annonces de bien immobilier ne constituent pas le prix de vente réel. Il peut y avoir beaucoup d’écarts entre les deux. Ainsi, il est plus avantageux d’avoir un prix de vente réel, car cela vous donne une marge dans vos préparations. Fixer une période d’achat en fonction de l’évolution des prix est préconisée.

Quels sont les besoins ?

L’achat de bien immobilier est un investissement sur le long terme. Il importe de définir les besoins allant dans ce sens. Ce qui mérite une réflexion sur vos projets d’avenir : des enfants en vue ? Ou des enfants qui vont bientôt quitter le nid ? C’est pour définir la superficie nécessaire et le nombre de pièces.

A voir aussi : Vous voulez devenir propriétaire : 4 lois à connaitre

Il faut aussi décrire les critères qui vous sont indispensables : balcon, jardin, ascenseur, garage ou parking, terrasse, etc. Autrement dit, il faut déterminer les éléments qui vont apporter un plus à la qualité du logement. En même temps, vous pouvez aussi lister les détails qui seront sans intérêt.

Cela vous permettra de gagner beaucoup de temps dans votre recherche et vous évitera de perdre de l’argent avec les visites interminables. Mais c’est également une démarche nécessaire pour évaluer le marché : est-ce qu’il y a assez d’offres correspondant à votre demande dans l’emplacement que vous envisagez ? Est-ce qu’elles sont dans votre budget ? Et les demandes similaires sont-elles nombreuses ?

La durée d’occupation

Si vous souhaitez acheter un logement, mais prévoyez de le quitter dans les années avenir, vous allez devoir évaluer si le bien immobilier peut se vendre facilement par la suite. Sinon, est-il possible de le transformer en un investissement locatif.

Immobilier neuf ou ancien ?

Si vous ne voulez pas faire de travaux, l’immobilier neuf est la meilleure alternative. Mais le prix est, effectivement, plus élevé que l’ancien. À l’inverse, l’achat dans l’ancien est moins cher, mais nécessite généralement la réalisation de certains travaux. Dans ce cas, la question à vous poser est : jusqu’à quel montant s’élève le coût des réparations que vous pouvez supporter ?

Faut-il passer par une agence immobilière ?

Passer par une agence immobilière n’est pas obligatoire, mais c’est fortement recommandé pour accélérer le processus, mais aussi pour de nombreuses raisons. En fait, le service d’une agence immobilière vous facilite grandement la tâche puisque vous pouvez lui confier la majorité des démarches. Les services d’une agence sont variés, et leur accompagnement peut être personnalisé.

Sinon, vous pouvez aussi faire appel à un courtier immobilier ou un chasseur immobilier. N’hésitez pas à comparer les offres et les avantages proposés par chaque professionnel.

Le prix et négociations

Avec les informations sur l’évolution du prix, vous saurez si le prix d’un bien immobilier est sous-évalué ou surévalué. Cependant, il faut toujours garder en tête que tout dépend de la période de l’achat. Toutes ces données vous permettent de déterminer une marge de négociation.

En général, il est possible d’obtenir un rabais de 10 % sur le prix du bien. D’ailleurs, si le bien est surévalué, vous pouvez négocier bien plus que ces 10 %. Lorsque vous entamez la négociation, il faut être attentif à certains points pour espérer obtenir le meilleur prix :

  • Les éventuels défauts du bien immobilier : pour évaluer un tarif approximatif pour les travaux.
  • L’environnement qui entoure la maison ou l’appartement : bruyant, loin des commerces, etc.
  • L’équilibre entre l’offre et la demande : vous pouvez aussi fonder votre argument sur ce point si l’offre est plus élevée que la demande. C’est-à-dire que vous avez de nombreuses possibilités dans la région, dans la ville ou dans le quartier.
  • Le prix du marché : si le bien est surévalué, vous pouvez aussi ajouter le prix du marché dans vos arguments de négociation.

Si vous confiez le projet à un professionnel de l’immobilier, il se chargera de cette négociation.

à voir