C’est quoi honoraire à la charge du locataire ?

Les honoraires d’agent immobilier sont limités à tous les baux vacants ou meublés qui sont à la fois la résidence principale du locataire et les baux pour mobilité réduite. Quel est le montant maximal qui peut être facturé au locataire ?

Répartition des honoraires entre le bailleur et le locataire

Depuis la loi ALUR, le coût des intermédiaires et la négociation de la location d’un appartement relèvent de la seule responsabilité du propriétaire. Cependant, certains coûts sont divisés par moitié entre les locateurs et les locataires : l’achèvement de l’inventaire, la rédaction du bail, l’organisation de la visite et l’établissement du dossier du locataire.

A découvrir également : C'est quoi un immeuble en copropriété ?

Le montant total des dépenses imputées au locataire ne doit pas dépasser les honoraires payés par le bailleur et est inférieur ou égal à une limite , qui est déterminé par décret du Conseil et qui est révisable chaque année. En outre, il convient de noter qu’avant la signature réelle du bail, l’agent immobilier ne peut pas exiger d’indemnisation du propriétaire et du locataire.

Visiter les locaux, établir le dossier et rédiger le contrat de location

Le décret n° 2014-890 du 1er août 2014 prévoit que le montant des frais de visite des locaux, la constitution des lois et la rédaction du bail, en fonction de la zone géographique dans laquelle se trouve le bien locatif, est limité à :

A voir aussi : Acheter neuf ou ancien à la montagne ?

  • 12 euros par m2 de surface habitable sur une surface très tendue ;
  • 10 euros par m2 de surface habitable dans une zone tendue ;
  • 8 euros par m2 de surface habitable en dehors des zones tendues et très tendues.

La zone « très tendue » correspond à Paris et à ses communes voisines, où une Il y a un déséquilibre entre l’offre et la demande de logements, tandis que la superficie « tendue » correspond aux municipalités imposables dans les logements vacants, à l’exclusion des municipalités « très tenaces » de la zone.

Mise en œuvre de l’inventaire

Le même décret prévoit un plafond spécifique et uniforme pour la détermination du pays d’entrée, qui est valable pour l’ensemble du territoire. Il s’élève à 3€ par m2. Par conséquent, sauf circonstances particulières, il n’est pas possible de facturer au locataire des frais d’inspection pour les points de sortie.

Si le propriétaire n’appelle pas un agent immobilier et s’occupe de la rédaction du dossier du locataire et de la rédaction du bail, il ne peut pas exiger d’indemnisation du locataire à cet égard.

Les frais de gestion locative inhérents à la location. Qui doit payer ?

Tout bien mis en location et géré par une agence de gestion locative induit un coût. En effet, lorsqu’une agence de location effectue une prestation pour un propriétaire et celle-ci fait l’objet d’une facturation. 

Faire appel à un organisme tiers pour la gestion locative d’un, ou de plusieurs biens, est une solution intéressante pour le propriétaire, car elle le décharge d’une activité chronophage. Cependant, ces dépenses sont exclusivement à la charge du propriétaire. Il est donc important de bien choisir son mandataire de gestion.

La gestion locative d’un bien par une agence de gestion locative comprend l’envoi des appels de loyers, leur encaissement puis l’envoi de la quittance de loyer. 

Les charges (électricité des communs, charges d’ascenseur, nettoyages des allées, entretien des espaces verts, etc.) font l’objet de lignes détaillées sur l’avis d’échéance. La régularisation du montant de ces charges mensuelles est également assurée par l’agence de location.

Les relances pour impayés de loyers incombent elle aussi au gestionnaire en ligne que le propriétaire a mandaté pour la gestion de son bien.

Afin de faire baisser le coût de cette dépense, le propriétaire a donc tout intérêt à choisir une agence de gestion locative en ligne pratiquant un forfait et non un pourcentage sur le loyer.

à voir