Comment se protéger contre les squatters ?

Comment se protéger contre les squatters ?

Vous avez un appartement vacant ? Une maison en attente de travaux depuis un certain temps ? Alors le risque de voir arriver des squatters est bien réel ! Or, le souci, c’est qu’une fois installés, ils peuvent causer de nombreux dégâts sans forcément être mis à la porte. Alors pour vous protéger de ce phénomène, il existe la solution de la porte anti-squat !

Une solution incontournable

Pour un local commercial, un appartement vacant ou une maison qui attend des travaux, il est essentiel de vous protéger avec une porte anti squat. En effet, ces dernières années, ces introductions par effraction se sont multipliées dans la France entière. Le souci, c’est que pour les déloger, il faut s’armer de patience… En effet, une fois que les squatters se sont établis durant plus de 48 heures, ils peuvent faire valoir plusieurs droits, et notamment celui de la trêve hivernale.

Lire également : Pourquoi investir dans l’immobilier ?

Alors pour vous protéger de ce type d’intrusion, la porte anti-squat reste incontournable. Avec une installation en 24 heures chrono, le bloc est posé sur-mesure avec la pose et la dépose incluse. Le gros point fort de cette installation, c’est que vous renforcez la sécurité de votre entrée lorsque votre résidence reste sans surveillance. Totalement infranchissable, cette porte est en acier renforcé. Quant à l’installation, elle ne cause aucune dégradation puisqu’elle est fixée sans perçage et avec aucune visserie. Disponible dans toutes les tailles, elle s’adapte à toutes les largeurs et se dresse devant de nombreux ennuis en perspective !

De nombreux ennuis en perspective 

Pour se protéger des squatters, la porte anti-squat reste incontournable. Dans le cas contraire, vous vous exposez à un certain nombre d’ennuis avec des procédures qui traînent en longueur. En tant que propriétaire, il devient difficile de se débarrasser de ces intrusions. En effet, l’expulsion des squatters peut s’étendre sur plusieurs mois et entraîner des coûts considérables. C’est notamment le cas si le squatter cherche à faire valoir sa légitimité en tant que propriétaire du bien. De votre côté, cela vous demande d’entamer des actions en justice avec une perte de revenus locatifs drastique. 

A voir aussi : Quelles sont les règles à respecter pour construire en limite de propriété ?

Par ailleurs, et après un squat, vous pouvez constater d’importants dégâts avec une altération du domicile et des dépenses conséquentes en réparation. Il faut aussi penser à tous les frais d’élimination des déchets ou de biens abandonnés. Enfin, sachez que vous êtes aussi exposés à une hausse de la prime d’assurance en cas de sinistre. Voilà pourquoi, la porte anti-squat reste une solution de sécurité renforcée qui vous évite des dépenses importantes. Pour dissuader les squatters, les voleurs, les criminels, elle se dresse devant votre propriété pour protéger votre investissement.

à voir