La gestion locative : comment ça marche ?

Vous avez hérité de l’appartement de votre grand-mère mais vous disposez déjà d’un logement, vous envisagez donc de le louer. Pourtant, vous hésitez car vous ne connaissez rien de la gestion locative. Cet article vous propose de découvrir comment marche la gestion locative pour vous lancer.

Les bases à connaître sur la gestion locative

A lire également : Quels sont les différents types de location qu’on retrouve à la montagne

Tout d’abord, sachez que la gestion locative concerne la gestion quotidienne de tout ce qui concerne la location : non seulement la perception des loyers mais aussi tout ce qui est réparations et acquittement des charges.

Il existe trois catégories de gestion locative : la gestion locative propre, la gestion locative déléguée et la gestion locative semi-déléguée. Il s’agît d’une gestion locative propre lorsque vous prenez en charge toutes les activités liées à la gestion de votre bien en location. La gestion locative déléguée ou semi-déléguée quant à elle consiste en une délégation totale ou partielle de vos prérogatives dans la gestion de votre bien.

A voir aussi : Comment changer la destination d'un immeuble ?

Sachez que la gestion locative ne concerne pas uniquement les locaux commerciaux ou professionnels. Les biens destinés à l’habitation sont aussi concernés. Quand les premiers doivent être sous contrat de bail commercial ou professionnel, les habitations ont le choix entre un bail meublé, non meublé, saisonnier ou encore étudiant.

Si vous assurez la gestion locative vous-même

Plusieurs prérogatives vous incombent en tant que bailleur. Premièrement, vous devez vous assurer de percevoir les loyers, de procéder à la révision annuelle du loyer et à la régularisation des charges correspondantes, d’envoyer les quittances, de régulariser votre déclaration fiscale de revenus locatifs.

En outre, vous devrez aussi vous acquitter des réparations du logement, de gérer les sinistres qui ne sont pas couverts par l’assurance, de lancer toutes les procédures de recouvrement des impayés du locataire dès la relance au besoin.

Enfin, les procédures de fin de contrat doivent aussi être respectées telles que les préavis, la constatation de l’état des lieux à la sortie ou encore la remise du dépôt de garantie au locataire.

Vous avez peur de vous tromper dans toutes ces démarches ? Vous pouvez vous faire aider par une plateforme de gestion locative et ne plus vous perdre dans la paperasse pour gérer vous-même votre bien en location.

Si vous déléguez la gestion locative

Si vraiment vous trouvez que la tâche est compliquée et qu’elle vous prend trop de temps, vous pouvez aussi opter pour la gestion locative déléguée. Dans ce cas, vous confiez à une agence toute la gestion de votre bien en location.

Il existe plusieurs formules relatives au mandat de gestion locative depuis la recherche de locataire jusqu’à la déclaration d’impôts. Pour faire votre choix de professionnel, sachez que la gestion locative est régie par loi Hoguet. Celle-ci dispose que le professionnel qui souhaite faire de la gestion locative doit détenir une carte professionnelle délivrée par la Chambre de commerce et d’industrie indiquant la mention « Gestion immobilière ».

En outre, il doit disposer d’une garantie financière et d’une assurance de responsabilité civile. N’hésitez donc pas à lui demander les attestations y afférentes.

à voir