Les maisons vertes : une tendance qui se confirme

Concept de la maison verte

Les Français prennent de plus en plus conscience de l’enjeu écologique pour la préservation de l’environnement. C’est ainsi que le nombre de maisons vertes augmente à un rythme soutenu. Construit à base de matériaux naturels et sains, il s’agit d’un habitat qui possède ses propres sources d’énergie et dont le fonctionnement n’est pas nocif pour l’environnement.

Sa construction obéit à des normes imposées par la réglementation RT 2020 qui remplace la RT 2012. Cap sur cette tendance qui gagne du terrain en France et partout dans le monde.

A lire en complément : L'investissement locatif a toujours autant la cote en France

Qu’est-ce qu’une maison verte ?

Une maison verte ou encore « maison écologique » est une construction qui a pour but de réduire la consommation énergétique des habitants. Ce concept né il y a plusieurs années prend progressivement de l’ampleur, dans un contexte fortement marqué par la pollution environnementale. Il n’existe pas de définition précise de ce type de maison, à part qu’elle est construite avec des matériaux naturels. Elle repose sur deux principes : l’écologie et le confort.

L’ÉCOLOGIE

Dans une maison verte, tout est mis en place pour que le fonctionnement n’impacte que très peu ou pas l’environnement. Elles sont généralement dotées de grandes baies vitrées (environ 17 % de la construction) qui laissent passer le rayonnement solaire utile pour la production d’énergie. Les matériaux utilisés sont naturellement isolants. Il s’agit le plus souvent du bois, des pierres et des briques.

A lire également : Pourquoi suivre des blogs sur l’aménagement de maison ?

Les dispositifs de chauffage utilisant une énergie renouvelable sont disposés sur le toit (panneaux solaires). Ils produisent ainsi de l’énergie au quotidien tout en assurant à l’habitat une température agréable.

LE CONFORT

Le confort d’utilisation d’une maison verte émane de plusieurs éléments. Non seulement les systèmes d’eau chaude et de chauffage sont naturels, mais ils ne produisent pas de bruit. De plus, vous ne ferez face à aucune émission de gaz nocif pour la santé autant que pour l’environnement.

Que dit la loi à ce sujet ?

La réglementation RT 2020 définit une maison passive comme celle qui produit autant d’énergie qu’elle en consomme. Cette règle préconise la construction des maisons dont la production énergétique dépasse les besoins, le but étant de transmettre le surplus au réseau électrique public.

Selon cette loi, les maisons vertes doivent être orientées plein sud et avoir une isolation thermique maximale.

Obtenir un crédit immobilier pour la construction de votre maison verte ?

L’acquisition d’une maison est un projet très lourd qui nécessite généralement une mobilisation de gros fonds. Si pour une maison classique, il est difficile d’utiliser ses fonds propres, cela est encore plus complexe pour une maison verte qui coûte plus cher. Le crédit immobilier avec Partners Finances est la solution idéale pour acquérir ou construire un logement dans les meilleurs délais. Pour l’obtenir, vous devez monter un dossier crédible qui saura convaincre le prêteur. Vous devez tout d’abord définir le montant de l’emprunt et votre capacité d’endettement.

La prochaine étape consiste à comparer les offres afin d’obtenir les meilleurs taux d’intérêt. Pour séduire la banque, il faudra montrer votre engagement à travers un apport personnel ou encore une épargne consistante. La procédure d’obtention d’un prêt immobilier peut s’avérer très longue. C’est pourquoi il est préférable de recourir à un courtier en crédit immobilier. Ce professionnel vous conseille, vous oriente et vous accompagne tout le long du projet.

Que faut-il prendre en compte pour la construction d’une maison verte ?

La construction d’une maison verte repose sur un très grand nombre d’éléments. En plus des études réalisées dans le cadre de la construction d’un habitat classique, il faut tenir compte des éléments climatiques et des matériaux favorables à une isolation et production d’énergie.

LE CHOIX DU TERRAIN, UNE ÉTAPE CRUCIALE

La maison écologique doit être située sur un terrain bien exposé et à l’abri des vents très forts. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez planter des arbres (mais pas beaucoup). Par ailleurs, le sol ne doit pas être humide, au risque de souffrir du froid dans votre habitat.

UNE BONNE ISOLATION EXTÉRIEURE

Une isolation thermique optimale est indispensable pour votre maison écologique. Pour cela, optez pour des matériaux respirants et isolants tels que les briques et le bois. Pour l’isolation, vous pouvez utiliser la laine, le flanc de butte pour la construction de la toiture par exemple.

LE CHAUFFAGE

Les planchers chauffants hydrauliques, le chauffe-eau thermodynamique sont des équipements que l’on retrouve dans les maisons vertes. Mais sachez qu’au moment de la construction, il faut mettre en place des dispositifs tels que les doubles et triples vitrages, une exposition à l’ouest qui vont renforcer l’isolation naturelle de l’habitat.

Vous l’aurez compris, les maisons vertes sont plus populaires que jamais. Pour lutter contre la pollution de la planète, de nombreux pays tels que la France, ont adopté une politique environnementale très stricte. Produire sa propre énergie permet non seulement de minimiser les risques de gaspillage de ressources, mais aussi de réduire les émissions de gaz nocif.