Et si vous mettiez votre épargne dans une SCPI ?

Et si vous mettiez votre épargne dans une SCPI ?

Vous avez toujours rêvé d’investir dans l’immobilier locatif, mais vous n’avez jamais osé vous lancer ? Cette idée est de plus en plus présente lorsque vous voyez que le taux du Livret A ne décolle plus depuis de bien trop nombreuses années ? Si tel est le cas, l’immobilier est clairement une solution, cependant, si le locatif n’est pas forcément votre tasse de thé, vous allez découvrir une autre voie dans cet article : la SCPI. En effet, investir dans une SCPI comme celle d’Eurion, par exemple, permet de gagner de l’argent sur le long terme tout en vous créant un patrimoine immobilier.

Le principe de l’investissement dans une SCPI

Si vous ne connaissiez pas encore la SCPI, vous êtes au bon endroit ! Expliquons donc avant toute chose ce qu’est une Société Civile de Placement Immobilier : il s’agit d’une société qui achète de l’immobilier locatif puis qui en propose le capital à divers investisseurs. Par exemple, si une SCPI achète un bien d’une valeur d’un million d’euros, elle peut créer des parts de 500 € et les proposer à des investisseurs privés. Là où cela est intéressant, c’est qu’une SCPI peut investir dans plusieurs domaines : la santé, les bureaux, le commercial, l’habitat, etc.

A découvrir également : Vente d’appartement à Megève : pourquoi passer par une agence immobilière ?

Les avantages d’investir dans une SCPI

Quoi qu’il en soit, investir dans une SCPI présente des avantages que l’on ne retrouve pas ailleurs : outre le fait de pouvoir investir de petites sommes d’argent, il est important de se rendre compte qu’investir dans une SCPI, c’est profiter d’un investissement 100% passif. Alors que dans l’immobilier locatif standard nous avons des obligations continuelles (recherche du locataire, réalisation de travaux ou encore optimisation des impôts), avec une SCPI il n’en est rien, vous êtes tranquille et n’avez qu’à attendre les dividendes tomber sur votre compte en banque 😉

A lire également : Vous voulez devenir propriétaire : 4 lois à connaitre