Recherche de logement : ces 3 erreurs qui peuvent tout compromettre !

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles la recherche d’un nouveau logement peut être nécessaire. Pour les nouveaux étudiants, cette étape marque le départ du cocon familial en général. En ce qui concerne les autres profils, il peut s’agir d’un déménagement pour se rapprocher d’un nouveau lieu de travail par exemple. Certains faux pas doivent cependant être évités pour rechercher efficacement un logement. En voici 3 parmi les plus courants.

1.      Attendre le dernier moment pour rechercher un logement


Trouver un appartement à louer est une tâche chronophage à toutes les étapes à savoir :

A lire en complément : Comment équiper un studio ?

  • La visite des biens disponibles ;
  • La constitution du dossier de location ;
  • Etc.

En fonction de la région ciblée, la demande peut être très importante. Il n’est d’ailleurs pas rare que le nombre de logements soit insuffisant. L’idéal serait de contacter un professionnel comme orne-habitat.com pour faciliter votre prospection. Vous éviterez ainsi de lancer votre recherche d’appartement à louer au dernier moment, car l’agence se chargera de tout. L’avantage est qu’elle vous soumettra plusieurs propositions adaptées à vos critères.

C’est donc la meilleure façon de trouver le type de bien souhaité, sans devoir payer un loyer exagérément cher. N’attendez donc pas le dernier moment pour vous lancer à la rechercher de la perle rare des logements en location.

A lire aussi : Comment protéger vos intérêts lors d'un état des lieux de location ?

2.      Déposer un dossier de candidature incomplet

Après de nombreuses péripéties, vous avez trouvé un logement qui vous convient. Il ne s’agit pas à cette étape de vous reposer sur vos lauriers, mais plutôt de constituer votre dossier de location. Ce dernier est obligatoire, quel que soit l’intermédiaire à savoir :

  • Le propriétaire bailleur ;
  • L’agence immobilière ;
  • La résidence étudiante.

Le dossier de candidature dans le cas d’une location permet d’évaluer la capacité financière du futur locataire. En fonction des intermédiaires, il peut être requis avant ou après la visite du bien. Mettez énormément de soin pour le constituer, car cela montre votre intérêt pour l’appartement locatif concerné. Un dossier incomplet vous désavantage, surtout si de nombreux locataires potentiels sont en concurrence pour obtenir l’appartement.

Vous risquez donc de ne pas avoir une suite favorable à votre candidature. Prenez par conséquent toutes les mesures nécessaires pour que votre dossier de location soit bien constitué.

3.      Se fier aux annonces sur certains sites de location


Il existe aujourd’hui de nombreuses arnaques à la location sur la grande majorité des sites d’annonces qui opèrent dans ce secteur. Malgré des contrôles poussés pour les filtrer, les arnaqueurs ne manquent pas d’ingéniosité et innovent constamment. N’envoyez jamais de l’argent avant d’avoir visité un appartement mis en location sur un site d’annonces. Dans la plupart des cas, l’arnaqueur affiche un prix attractif dont le but est de séduire la cible.

Cet appât lui permet de vous contacter par mail dans un premier temps. Ensuite, il tentera de vous soutirer de l’argent pour la visite du bien. Cette somme est présentée comme la garantie prouvant que vous êtes vraiment intéressé par le logement concerné. À cette étape, il vous sera ensuite demandé d’effectuer un virement bancaire par un canal comme :

  • Western Union ;
  • Money Gram ;
  • Mandat Cash ;
  • Etc.

Tous ces éléments sont la preuve que vous êtes en face d’une escroquerie à la location. Coupez immédiatement tout contact avec l’arnaqueur, et informez les autorités compétentes dans les meilleurs délais. Il peut s’agir des responsables du site pour que l’annonce soit retirée en premier lieu, puis de la police.

à voir