Emprunter de l’argent à la banque pour augmenter son salaire

Pour s’assurer de la consistance de votre dossier, les banques procéderont au calcul de vos revenus et de leur pérennité. Vos charges et vos rentrées d’argent seront, entre autres, des indices à partir desquels elles pourront ou non vous emprunter de l’argent. Alors, quel salaire pour faire un emprunt ? Quels sont les revenus considérés ? Réponse dans cet article.

Le salaire pour emprunter

Pour emprunter de l’argent à la banque afin d’augmenter votre salaire, vous devez tenir compte du montant que vous percevez. Le salaire requis pour emprunter 100 000 € n’est, par exempl pas le même lorsque vous souhaitez emprunter 200 000 €. En réalité, plus vous avez des revenus élevés, plus le prêt est élevé. Plus la durée de remboursement est courte, plus votre salaire doit être élevé. Voici une estimation du salaire minimum selon le montant à emprunter et le taux d’emprunt :

A lire aussi : Prêt immobilier : comment obtenir le meilleur taux ?

Calcul sur 15 ans selon un taux de 0,87 %

Pour un emprunt de 100 000 €, par exemple sur 15 ans au taux de 0,87%, vous aurez à verser une mensualité de 593 €. De fait, il vous faudra un salaire minimum de 1 796 € pour un taux d’endettement de 33%. Par contre, pour un emprunt de 200 000 € sur 15 ans au taux de 0,87%, la mensualité sera de 1 186 €. Vous devez avoir un salaire minimum de 3 593 € pour un taux d’endettement de 33%. Selon la même logique, pour emprunter 300 000 €, il vous faut un salaire minimum de 5 387 €.

Calcul sur 20 ans selon un taux de 1 %

Faisons, à présent, un calcul sur 20 ans selon un taux de 1%, avec les mêmes montants à emprunter. En effet, pour un emprunt de 100 000 €, la mensualité sera de 460 €. Il vous faudra un salaire minimum de 1 393 pour un taux d’endettement de 33%. Pour 200 000 €, vous aurez une mensualité de 920 € et il faudra au moins un salaire de 2 787 €. Enfin, pour 300 000 €, la mensualité sera de 1 380 €. Le salaire minimum requis, quant à lui, sera de 4 181 €.

Lire également : Comment fonctionne le rachat de crédit immobilier ?

Il faut souligner que ces calculs de mensualité selon le salaire perçu sont effectués sans l’assurance du crédit. À noter que cette assurance s’ajoute au crédit et est prise en compte par le taux d’endettement qui est de 35% au maximum. Quoi qu’il en soit, il est préférable de comparer les établissements prêteurs afin de faire chuter le taux d’intérêt. Cela vous permettra aussi de réduire le taux de l’assurance du crédit.

Les autres revenus considérés pour la banque

Pour vous accorder un crédit afin d’augmenter votre salaire, la banque ne tient pas seulement compte de votre salaire net. En fonction des cas, elle considère d’autres facteurs tels que :

Les loyers, les pensions et les rentes perçus

Les loyers, les pensions et les rentes perçus font partie de votre revenu global. Ce sont des sommes qui parviennent, de façon régulière, dans votre compte bancaire. Il faut préciser qu’un loyer perçu constitue une garantie intéressante pour la banque prêteuse.

Les bénéfices issus des activités non salariées

Les bénéfices de vos activités secondaires sont également considérés lors du calcul de vos revenus. Si ceux-ci sont réguliers, ils peuvent faire monter vos revenus totaux. Mais, il revient à la banque de faire une étude de visibilité sur des années en arrière avant que ces revenus soient pris en considération.

Les aides et les allocations sociales

Les aides et les allocations sociales doivent être aussi ajoutées aux revenus globaux. Mais, il faudrait qu’elles soient perçues sur une grande partie de la durée de votre prêt. Tout de même, il est possible de penser aux prestations familiales en fonction du nombre d’enfants dans le foyer.

Les revenus non considérés lors d’un emprunt à la banque pour un salarié

Lors d’un emprunt à la banque, les revenus non considérés sont ceux qui paraissent irréguliers. Il s’agit, par exemple :

  • Des heures supplémentaires ;
  • Des frais de déplacement : sauf dans des cas particuliers ;
  • Des primes exceptionnelles.

Toutefois, si votre contrat de travail donne la preuve que certaines primes sont régulières, la banque pourra les considérer. Même si ce n’était pas le cas, la banque peut en tenir compte si vous arrivez à prouver que vous économisez cet argent.

à voir