Ce qu’il faut savoir sur le prêt viager hypothécaire

Le prêt viager hypothécaire est un crédit à la consommation destiné aux séniors à partir de 60 ans. Cette forme de prêt dispense les emprunteurs de tout remboursement, que ce soit au niveau du capital ou des intérêts. Mais avoir un bien immobilier est une principale condition du prêt viager hypothécaire (résidence principale ou résidence secondaire) comme garantie. Voici ce qu’il faut savoir sur cette forme de prêt.

En quoi consiste le prêt viager ?

C’est une forme de prêt octroyée pour les séniors ayant un bien immobilier en leur possession. C’est une condition du prêt viager hypothécaire incontournable. L’organisme financier va alors prendre ce bien comme hypothèque. D’où le remboursement différé jusqu’au décès du propriétaire, qu’il s’agit du capital ou des intérêts.

A lire aussi : Quelle banque prête le plus facilement pour l'immobilier ?

C’est là tout l’intérêt du prêt viager hypothécaire pour la plupart des seniors. D’ailleurs, il est toujours possible de faire un remboursement anticipé. Sinon, si les héritiers souhaitent garder le bien, ce sont eux qui vont rembourser le prêt. Dans le cas échéant, l’établissement prêteur va procéder à la vente du bien pour rembourser le prêt. À ce niveau, deux situations peuvent se produire : soit l’établissement va encaisser la perte, soit il va remettre l’excédent de la vente aux héritiers.

Le prêt viager hypothécaire peut être demandé pour plusieurs raisons : amélioration du train de vie, remboursement d’un crédit en cours, dégagement de liquidités, etc. Mais la possession d’un bien n’est pas la seule condition du prêt viager hypothécaire. Il faut aussi que l’emprunteur consent à l’emprunt sans assurance vie, et le bien doit uniquement être à usage d’habitation. Les biens commerciaux ne sont pas acceptés.

Lire également : Comment demander une révision du PLU ?

Prêt viager : pour qui ?

Le prêt viager hypothécaire est souvent proposé au sénior retraité pour améliorer leur condition de vie. Mais en vrai, il n’y a pas de limite d’âge, sauf l’âge légal de contracter un prêt. En fait, c’est une des meilleures alternatives si vous n’êtes pas éligible à un crédit classique.

En effet, la possession de ressources particulières à part le bien immobilier n’est pas une condition du prêt viager hypothécaire. Il n’y a pas non plus obligation d’avoir une assurance individuelle ou une assurance de prêt.

Avantages et inconvénients du prêt viager hypothécaire

Rien que la souplesse de la condition du prêt viager hypothécaire est un grand avantage de cette forme de crédit. D’autre part, vous pouvez utiliser le prêt pour tout type de projet. Vous aurez aussi une tranquillité d’esprit, car vous n’aurez pas à vous soucier de la mensualité ou des intérêts. Et si vous avez les moyens, vous pouvez toujours faire un remboursement anticipé et garder le bien pour vos enfants. De plus, il n’y a pas de risque pour ces derniers. Ils peuvent rembourser le prêt pour garder le bien ou recevoir les excédents de la vente s’il y en a. Et en cas de perte, seul l’organisme de financement assumera la situation.

Cependant, si vous envisagez de faire un remboursement anticipé, vous recevrez des pénalités. Et si vos héritiers acceptent de rembourser le prêt pour récupérer le bien, ils sont contraints de rembourser le capital avec les intérêts élevés. Or, il faut savoir que le montant accordé lors d’un prêt viager hypothécaire est limité à 75 % de la valeur du bien.

à voir