Frais de notaire : comment les réduire lors de l’achat d’un bien immobilier ?

frais de notaire

Lors d’un achat immobilier, vous devez impérativement faire venir un notaire. Ce geste permet de légaliser votre achat et offre une certaine sécurité à votre achat. Cependant, le notaire qui a assisté à l’achat doit être payé. Les frais dépendent généralement du prix du type de bien immobilier. La bonne nouvelle, c’est que vous avez la possibilité de réduire le tarif de votre tarif. Pour plus d’information, lisez ce qui suit.

Négociez les émoluments de votre notaire

Bien que les frais de notaires soient de 7 à 8 % pour les anciens immobiliers et de 2 à 3 % pour les biens immobiliers neufs, le notaire ne reçoit qu’une infirme partie. La rémunération du notaire proprement dit est de 1 % environ.

A lire également : Où investir en bourse actuellement ?

Bref, pour réduire les frais, vous pouvez négocier la rémunération de l’intervenant. Dans ces conditions, il est préférable de consulter plusieurs notaires afin de choisir celui proposant un meilleur tarif.

Toutefois, vous devez savoir qu’un notaire a la possibilité de faire une réduction de 10 % à son client. Pour que cela soit possible, le prix de la vente doit dépasser 150 000 €. C’est le montant qu’a exigé la loi Macron en 2016. La loi précise aussi que s’il le fait pour vous, il doit le faire pour tous les clients remplissant les conditions.

A voir aussi : Kermarrec-promotion : votre promoteur immobilier à Brest

Prélevez le prix de tout ce qui se trouve dans le bien immobilier

Il peut arriver que vous achetiez un bien immobilier déjà meublé ou équipé. Il peut s’agir d’un appartement avec des meubles et d’autres équipements que vous aviez acquis chez le vendeur.

Dans ce cas, vous avez la possibilité de calculer les frais de ses éléments à part et de les déduire du prix de vente. Autrement dit, le notaire ne prendra pas en compte le prix des biens se trouvant dans le bien immobilier.

Pour faire une estimation des prix, vous devez prendre les factures des différents éléments et vérifier la date d’achat. Ensuite, l’état des biens doit aussi être pris en compte. En adoptant cette astuce, vous réduisez raisonnablement les frais du notaire.

Cependant, notez que le prix de l’ensemble des biens déduit ne doit pas dépasser 5 % de celui du bien immobilier. Si cette condition n’est pas remplie, vous risquez d’avoir un contrôle fiscal. Ce qui ne vous arrange pas en réalité. De ce fait, restez dans les normes.

Enlever le frais d’agence

frais de notaire

Si vous êtes passé par une agence immobilière pour l’acquisition de votre bien, vous pouvez soustraire ses frais de ceux du notaire. Pour y arriver, vous devez payer l’agence et le notaire séparément comme la plupart des acheteurs ont l’habitude de le faire.

Toutefois, ce n’est pas vous qui choisissez celui qui doit solder les frais d’agence. En réalité, c’est le mandat qui précise si c’est l’acheteur ou le vendeur qui doit payer les frais.

Avant que vous n’ayez la possibilité de soustraire le montant demandé par l’agence de celui du notaire, le mandat doit préciser que c’est l’acheteur qui prend l’agence en charge.

Ainsi, vous pouvez réduire les frais du notaire sur l’achat de votre bien. Par ailleurs, vous avez la possibilité de demander une réécriture du mandat. Cela va vous permettre de mettre les chances de votre côté si tel n’était pas encore le cas.

Que savoir d’autre sur les frais de notaire ?

Selon la loi, avant que l’achat ne soit légal ou authentique, vous devez le présenter à un notaire. La même loi veut que les frais du notaire soient payés par l’acquéreur du bien immobilier. En réalité, ces frais n’appartiennent pas au notaire ; 80 % de ces derniers sont destinés aux taxes.

Par ailleurs, notez que ces frais vont servir à payer tout agent intervenu dans la légalisation de votre achat. Le notaire ne reçoit qu’environ 1 %. C’est pour ces différentes raisons que certains notaires ne souhaitent pas faire de réduction sur les frais fixés.

Si vous adoptez les astuces présentées dans ce guide, le notaire sera contraint d’accepter votre demande. Il ne s’agit plus de demandes, mais plutôt des faits auxquels l’acheteur, le vendeur ainsi que le notaire doivent se fier pour les opérations.

à voir

Qu’est-ce une servitude de passage ?

Sur nos pages, vous trouverez un article sur le déchiffrement des servitudes. Cette particularité juridique peut gâcher la vie des propriétaires et mener une procédure ...