Quel type de bail pour une agence immobilière ?

Le bail : qu’est-ce que c’est ?

Dans le monde de l’immobilier, un contrat de location signifie un contrat qui remplit les obligations et les droits d’un propriétaire et d’un locataire. Le propriétaire s’engage à fournir une propriété à un locataire à un prix (ici le loyer). Si un bail semble évident aujourd’hui, c’était apparemment la date du bail le plus ancien jamais trouvé en 2200 av. J.-C. ! Écrit en grec antique, Il décrit en 58 lignes les conditions de location d’une école secondaire, le tout sur une planche de marbre. Plutôt noble mais pas très pratique ! Lentement mais sûrement, un bail arriva en France jusqu’à ce qu’il soit inscrit au Code civil en 1804. C’est alors un contrat de location qui prévoyait : « La cessation de propriété est un contrat dans lequel l’une des parties est tenue de payer l’autre chose pour un particulier période et à un certain prix auquel l’autre partie est tenue de payer pour jouir. « Mais ce qui nous intéresse aujourd’hui, ce sont les différents baux qui existent en 2018 ! Aujourd’hui, il y a deux grandes familles locatives locatives : les

baux résidentiels

1.1. Le baux meublé1.2. Location non meublée (crédit-bail nu) 1.3. L’étudiant loue 1,4 location de mobilité1.5. Le colocataire loué1.6. Le loyer saisonnel1,7 Bail en sous-location

A découvrir également : Quels sont les travaux à la charge du locataire ?

location commerciale ou commerciale

1. Baux commerciaux2. Le bail professionnel

Quelles sont les particularités de l’entreprise individuelle de logement ? Quel type de bail choisissez-vous en fonction de votre projet de location ? Flatlooker vous aide à le voir plus clairement.

A voir aussi : Comment équiper un studio ?

1.1. Le bail

est meublé

  • Qu’ est-ce que c’est ? Le bail établi est régi par la loi du 6 juillet 1989 et la Alur Act de 2014 et est l’un des contrats de location les plus utilisés en France. Impôts favorables, période de location plus courte, loyers généralement plus élevés : les avantages pour le propriétaire sont nombreux. Dans le cadre d’un bail meublé, le propriétaire fournit au locataire, en plus des appartements, des meubles et des équipements spécifiques établis par la loi.

La liste complète des équipements obligatoires pour un bail meublé peut être trouvé ici

  • pour qui ? Pour tous les propriétaires qui souhaitent louer leur logement meublé. Ce bail est particulièrement populaire auprès des investisseurs locatifs qui veulent maximiser leur rendement, mais aussi auprès des propriétaires qui veulent partir pour une certaine période de temps et trouver leurs meubles à leur retour. Ce type de bail est également couramment utilisé par IBS, qui, tant que le Les revenus provenant de la location meublée ne dépassent pas les loyers nus jusqu’à une limite de 10 % ne sont pas soumis aux règles de l’impôt sur les sociétés.
  • Pour combien de temps ? La durée d’un bail meublé est d’au moins 1 an et peut être tacitement renouvelée.
  • Combien de temps dure la note ? La période de préavis est de 1 mois pour le locataire et de 3 mois en cas de vacances par le propriétaire.

1.2. Le bail vide (Bare Lease)

  • Qu’ est-ce que c’est ? Également réglementé par les lois du 6 juillet 1989 et Alur de 2014, un bail en blanc est utilisé pour les logements qui sont simplement loués sans meubles.
  • Pour qui ? Pour les propriétaires qui souhaitent louer indéfiniment sans objectif de retour. En fait, les locataires qui louent un appartement avec un simple bail, en règle générale, seront plus longtemps dans le Appartement que séjour dans une location meublée.

  • Pour combien de temps ? La durée d’un bail nu est généralement de 3 ans pour les réseaux électriques qui sont tacitement renouvelables. Si vous avez une raison professionnelle ou familiale qui pourrait justifier une reprise du logement avant la fin de la location de 3 ans, vous devez en tenir compte dans le locataire et dans le bail. Cependant, si l’appartement n’est pas la résidence principale du locataire, vous êtes libre de déterminer la durée du bail.
  • Combien de temps dure la note ? La période de préavis pour le locataire est d’au moins 3 mois (cette période est réduite à une zone tendue à 1 mois) et d’au moins 6 mois en cas de congé du propriétaire.

Voir ci-dessous la liste des villes de Tendue

1.3. Leasing pour les étudiants

  • Quoi ? La loi autorise la signature d’un bail étudiant uniquement pour les locations meublées, dont les locataires seraient étudiants pendant l’année universitaire (septembre à juin). Il n’y a pas de contrat étudiant pour les appartements nus. Ce type de location est une alternative au bail meublé classique et est également réglementé par la loi du 6 juillet 1989.
  • Pour qui ? Pour les propriétaires qui souhaitent louer exclusivement à des groupes d’étudiants tels que les propriétaires de résidences universitaires ou les propriétaires de studios qui souhaitent retrouver l’accès à leurs appartements pour des locations saisonnières, par exemple, en été.
  • Pour combien de temps ? La durée d’un bail étudiant est de 9 mois, qui ne sont pas renouvelables. Le locataire loue un appartement pour l’année académique et sait qu’il verra les locaux à la fin de la doit quitter le bail. Quant au propriétaire, il sait que sa propriété sera libérée à
  • la fin du bail. Comme dans le cas d’un bail conventionnel, la période de préavis pour le locataire est d’un mois s’il souhaite quitter le logement avant la fin de l’année scolaire.

1.4. La mobilité du bail

  • Qu’ est-ce que c’est ? Compte tenu de l’augmentation des locations airbnb et saisonnières, la loi Elan propose un nouveau type de location : la location à mobilité réduite. Ce dernier atténue la rigidité du bail meublé et vise notamment à relancer l’offre de gestion locative à Paris. Elle fait partie de la loi Elan, qui a été adoptée par le Sénat le 16 octobre 2018 et entrera en vigueur fin 2018.
  • Pour qui ? Mobility leasing vise à promouvoir la mobilité des personnes dans les stages, les formations, les salariés avec contrat et CDI. Il est idéal pour les locataires à la recherche d’un bail plus flexible ou pour ceux qui doivent souvent déménager en raison de leur métier. Du côté du propriétaire, ce dernier permet de récupérer sa maison à la fin du bail. Idéal pour les propriétaires qui vivent à l’étranger et qui souhaitent louer leur maison.
  • Pour combien de temps ? Ne peut être renouvelé de 1 à 10 mois à moins que le locataire n’ait signé un premier bail de dix mois. Le propriétaire peut alors proposer un deuxième contrat de mobilité pour une durée maximale de 10 mois.
  • Combien de temps dure la note ? La période de préavis est de 1 mois et seul le locataire peut donner des vacances au propriétaire.

1.5. La part de l’appartement Leasing

  •  ? Selon la loi Alur , un bail d’appartement partagé est destiné aux locataires qui ne sont pas liés à un mariage ou PACS, mais qui partagent le même appartement. Attention, il existe trois types de bail : un seul bail pour tous les locataires, un contrat de location par colocataire, ou un bail avec un locataire principal et autant de sous-baux que colocataires.
  • Pour qui ? Les colocataires sont de plus en plus recherchés par les locataires, car ils permettent de louer beaucoup plus grand grâce à un budget plus élevé (le prix est divisé par le nombre de colocataires). Pour les propriétaires, l’avantage est la possibilité de louer leur propriété à un prix supérieur aux prix du marché. En outre, en cas de départ de l’un des colocataires, les locataires restants prennent des mesures pour trouver un nouveau colocataire.
  • Pour combien de temps ? La durée du bail est directement liée au type de bail :
    • 1 an renouvelable pour une location meublée
    • 3 ans tacit pour une location non meublée (bail nu)
    • 9 mois non renouvelable si et si seulement tous les locataires sont étudiants et souhaitent bénéficier de la location étudiante
  • Combien de temps pour la notification ? Le délai de préavis dépend donc du type de bail choisi.

1.6. Le bail saisonnier

,

  • quoi ? Le bail saisonnier est régi par la loi du 2 janvier 1970, connue sous le nom de loi Hoguet, et est destiné aux propriétaires qui louent des biens pendant une saison, généralement des touristes. Ce type de contrat est le plus souvent utilisé pendant les vacances scolaires.
  • Pour qui ? Les propriétaires qui veulent quitter leur maison pendant leurs vacances et la louer légalement (contrairement à certaines locations Airbnb). Les locataires sont souvent des gens qui, au cours d’une pour une certaine période de temps pour chercher un logement qui correspond souvent aux vacances scolaires.
  • Pour combien de temps ? La durée maximale d’un bail saisonnier a été fixée à 120 jours selon la jurisprudence pour les villes de plus de 200 000 habitants (ainsi que les communes de 92, 93 ou 94). Ces 120 jours ne sont pas nécessairement consécutifs et il faut supposer que ces 120 jours devraient être étalés sur une année glissante et non sur une année civile.
  • Combien de temps dure la note ? Il n’y a pas d’annonce : la date de départ du locataire est spécifiée dans le contrat de location. Le locataire quitte l’appartement à la fin de son bail saisonnier.

1.7. Le sous-bail (sous-location)

  • Quoi ? Sous réserve de la loi du 6 juillet 1989, le contrat de sous-location ne peut être utilisé par un locataire que si le propriétaire du logement qu’il a habité a donné son consentement écrit. Toute soumission de sous-blet sans le consentement du propriétaire est illégale. Le loyer mensuel par mètre carré de surface ne doit pas être supérieur à celui payé par le locataire principal, de sorte que le locataire ne peut pas faire de profit sur le compte du propriétaire
  • . Pour les locataires qui ne veulent pas quitter leur maison pendant une courte ou longue absence
  •  ? La durée d’un contrat de sous-location n’est pas établie par la loi, mais le locataire principal doit assurer la durée de la sous-location, à laquelle il peut s’engager. En fait, il ne peut pas être plus que la durée du bail, puisque le bailleur est susceptible de donner des vacances au locataire principal à la
  • fin du bail initial. Il n’y a pas de résiliation, le locataire quitte l’appartement à la fin du contrat de sous-location.

2.1. Le bail commercial

,

  • quoi ? Le bail commercial est encadré par les articles L145-1 et suivants du Code de commerce et a été révisé par la loi Pinel en juin 2014. Le bail commercial n’a pas besoin d’être écrit, même s’il est fortement recommandé.
  • Pour qui ? Le contrat de location commerciale est spécifiquement conçu pour la location de locaux où un bien commercial, industriel, agricole ou artisanal est exploité. Il peut s’agir d’une boulangerie, d’un coiffeur, d’un restaurant, etc.
  • Combien de temps ? Le bail commercial est également appelé le bail 3-6-9, car il donne la possibilité d’accorder un congé pendant le bail à toute période de trois ans et à la fin du bail à la durée du contrat.
  • Combien de temps dure la note ? Le propriétaire doit avoir un délai de préavis de 6 mois si le locataire veut que le locataire libère les locaux avant la durée du contrat ou avant la période de trois ans. Le locataire peut donner des vacances au propriétaire à la fin de chaque triennat.

2.2. Le crédit-bail professionnel

  • Quoi ? Le bail professionnel est également destiné aux professionnels qui veulent louer une propriété pour poursuivre leur activité, mais est moins restrictif que le bail commercial. Il est important de noter que la rédaction du bail professionnel est obligatoire (contrairement au bail commercial).
  • Pour qui ? Une différence importante par rapport au bail commercial est destinée à tout professionnel qui exerce une activité non commerciale, artisanale ou agricole. Ce type de bail est souvent utilisé pour l’activité d’une profession professionnelle réglementée (médecins, avocats, architectes, notaires, etc.) est utilisé.
  • Pour combien de temps ? Le bail commercial est valable pour une période d’au moins 6 ans. Pour tous les loyers d’une durée supérieure à 12 ans, le bail est signé par un notaire.
  • Combien de temps dure la note ? Le locataire peut soumettre son délai de préavis à tout moment dans un délai de six mois. En ce qui concerne le locateur, il peut accorder à son locataire un congé à la fin du bail, compte tenu du délai de préavis de 6 mois.

Vous voulez en savoir plus sur les différents types de baux ? Contactez-nous et profitez des conseils gratuits d’un avocat.