Warrant : présentation et fonctionnement

Bourse 2021

Quand on commence à s’intéresser aux produits financiers dérivés, il peut être difficile de tout comprendre. Dans cet article, pour vous aider à y voir plus clair, nous allons vous expliquer ce qu’est un warrant et comment ça fonctionne.

Présentation du warrant

Il s’agit d’un produit financier dérivé dont l’émission est faite par divers établissements bancaires tels que la Société Générale ou la BNP Paribas par exemple. Il permet de faire l’acquisition et la vente d’actifs financiers à un prix fixe jusqu’à une date d’échéance définie lors de son émission. Il peut permettre aux investisseurs de profiter de la hausse ou de la baisse d’un produit financier. C’est aussi un bon moyen de protection de son portefeuille d’investissements face à la diminution éventuelle d’un produit financier. Il peut s’utiliser pour des actions, des matières premières ou un indice. Pour acheter de genre d’actif, visitez ce site web. Si vous faites des bénéfices via l’utilisation de warrants, vous serez imposé au barème progressif de l’impôt sur le revenu, et ce, peu importe le montant ainsi gagné. Vous devrez aussi subir les prélèvements sociaux, qui sont de 17,20 %. Mais rassurez-vous : les pertes potentielles sont déduites des gains éventuels.

Lire également : Le home staging, en quoi sert-il l'immobilier ?

Le fonctionnement des warrants

Celui qui dispose d’un warrant à la possibilité d’acquérir ou de se délaisser du sous-jacent. La transaction à un coût défini (prix d’exercice) préalablement, par l’entreprise qui l’a émis. Le détenteur dispose d’une période au cours de laquelle il a la possibilité de se défaire du warrant, qui varie en fonction du contrat. Pour les warrants étasuniens donnent accès à une bonne flexibilité : il est possible de les exercer entre leur achat et leur expiration. Les warrants européens ne peuvent quant à eux pas être exercés avant leur date d’expiration. À partir du moment où quelqu’un souhaite vendre et que quelqu’un d’autre souhaite acheter un warrant, ce dernier peut être négocié comme les deux parties le souhaitent. Cela permet de le vendre ou de l’acheter avant leur échéance de un à deux ans. Bien sûr, rien ne peut garantir que vous ferez des bénéfices : il est tout à fait possible de perdre de l’argent, bien qu’ils limitent des éventuelles pertes. Exemple : la valeur d’un actif varie d’une façon qui vous est défavorable, acheter ou vendre cet actif sous-jacent peut engendrer des pertes supérieures aux profits. Dans cette situation, il peut être plus judicieux de laisser le contrat arriver à expiration.

Si vous réussissez à faire de bonnes prédictions et à agir en conséquence, l’utilisation de warrants vous permettra néanmoins de maximiser vos gains.

A lire en complément : Vendre son appartement : comment faire ?

à voir